zone apollinaire analyse vers 1 à 24

D'une certaine façon, la nouvelle poésie qu'il propose évoque elle aussi le matin, métaphoriquement : c'est, pour lui, le début d'une nouvelle époque. Que veut montrer le poète à travers ces quelques vers ? Menu et widgets. Le poète s’adresse à un «tu» dont bien vite on comprendra qu’il est nul autre que lui-même (voir “À la Santé” : «Guillaume qu'es-tu-devenu.»). On est frappé par l'apparence du poème : certains vers sont détachés, d'autres regroupés en strophes ; il n'y a pas réellement de régularité. dont bien vite on comprendra qu’il est nul autre que lui-même (voir “, .»). Le poète préfère des vers irréguliers, libres. Cependant, sur les épreuves du recueil, Apollinaire adopta le titre “. Située à Paris entre la rue Aumont-Thiéville et l'avenue des Ternes + Port-Aviation, Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes Une nouvelle forme de lyrisme autobiographique, les séductions de la nouveauté n’empêchent pas le poète de s’inscrire dans une tradition, un spiritualisme qu’avec humour le poète associe à cette modernité. Les documents et les témoignages le concernant permettent de situer sa composition après que Blaise Cendrars eut lu à Apollinaire son propre poème qu’il venait de terminer : “Les Pâques à New York”, un poème de distiques irréguliers mais rimés, où se déroulait un long itinéraire, peuplé de souvenirs, un long courant de poésie ininterrompue, dynamique, qui épousait le mouvement de la marche du poète-Christ, poème qui faisait de lui le premier poète de l’esprit nouveau. M. Décaudin, spécialiste d’Apollinaire, a publié un brouillon de “Zone” qui présente plus de ressemblances avec “Les Pâques à New York” que son état définitif. Ce poème fut publié en décembre 1912 dans la revue Les Soirées de Paris. Ami du peintre Picasso, du poète Max Jacob, il cherche dans son œuvre de nouvelles voies d’expression poétique, à l’instar des artistes de son temps. 4. ( Comment le poème liminaire annonce l’esthétique et les thèmes du recueil. mais renvoie aussi à la modernité •    Le présent employé très majoritairement ancre le texte dans l’actualité, la modernité - un poème qui transfigure la réalité (bilan) - un poème caractéristique de la création poétique d’Apollinaire, à mettre en relation avec l’art de son époque (cubisme) - un nouveau regard sur la ville. Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut En quoi cet extrait de « zone » peut-il être considéré comme un « art poétique » ? Contre toute attente, la religion est considérée par le poète comme moderne. Ce poème ouvre le recueil, ce qui ne correspond pas à l'ordre chronologique de rédaction, mais bien à un choix d'Apollinaire, ce qui oblige le lecteur à le traiter avec une attention toute particulière. La tour Eiffel : “Protestation des artistes contre la Tour Eiffel”, lettre publiée dans Le Temps du 14 février 1887 Alcools, publié en 1913, rassemble les poèmes écrits entre 1898 et 1912. Apollinaire décrit les aspects les plus neufs de la ville. Introduction Il crée de nouvelles formes poétiques : les poèmes simultanés, les poèmes-conversation ou les calligrammes, par exemple. aspect intemporel et lui permet d’être « moderne » à toute époque •    « la sirène qui gémit » renvoie à la mythologie, aux légendes antiques grâce à la polysémie du terme la religion / Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation, la honte te retient / D'entrer dans une église et de t'y confesser. Ce poème fut publié en décembre 1912 dans la revue Les Soirées de Paris. •    Modernité du langage : utilisation de termes prosaïques « hangars », « automobiles », etc... ! Vers 1 : « À la fin tu es las de ce monde ancien ». Comment ne pas s’étonner de sa prétendue ressemblance avec les «hangars de Port-Aviation», c’est-à-dire un aéroport moderne, sans qu’il ait songé à un lieu précis. •    La religion (champ lexical) : qui reflètent des préoccupations d’ordre spirituel, voire mystique qui dépassent le présent et s’inscrivent dans l’éternité des préoccupations humaines. Première et seconde personne (le poète et le lecteur) se confondent. 5. joute encore dans le paradoxe dans ces vers qui offrent une triple surprise au lecteur. Même si Apollinaire a une vision moderne de la poésie en mélangeant lyrisme et figures de style, il s'inspire de Baudelaire, Ronsard et Mallarmé. Pistes 1. Ne faut-il pas croire à une totale plaisanterie, à un parti-pris d'ébahir gentiment le lecteur, quand on, sait que Pie X, pape de 1903 à 1914, fut l'auteur de l'encyclique “, ” contre le modernisme, qu’il interdit, entre autres pratiques, de danser le tango (des positions louches, selon lui !)? Une collusion poésie/peinture : intégration des mêmes éléments de modernité ; libres associations qui apparentent ce texte à un tableau cubiste. et des déictiques ancrent le discours ds l'immédiateté du moment de la parole (Ici, v.4; Uniquement disponible sur LaDissertation.com, Annonce Des Axes Etude du poème Zone Guillaume Apollinaire, Lecture Analytique : « Zone » extrait d’Alcools, Apollinaire, Lecture analytique Les colchiques, Apollinaire, Lecture analytique « Zone » - Alcools , Guillaume Apollinaire, Lecture analytique, Nuit Rhénane Apollinaire, Lecture Analytique Les Animaux De La Peste, Lecture Analytique Du Bellay Sonnet XVI Les Regrets. Cette interprétation est confirmée par le vers 72 du même poème où apparaissent des «, ». C'est donc au Paris moderne que le poète donne sa préférence; et c'est aussi en cela que Paris a une importance majeure ds le recueil (notamment à la fin, ds Vendémiaire, où Paris devient la ville suprême, porteuse des voix de toutes les autres villes et de celle du poète). b) L'espace géographique. ... Guillaume Apollinaire (Wilhelm Albert Vladimir Apollinaris Kostrowitzky) was born in Rome on August 26, 1880. C'est lui qui va éclairer l'ensemble du recueil, et ce jusqu'à son dernier poème, Vendémiaire, auquel il répond d'une certaine façon, puisque les premiers mots de Zone commencent par renvoyer à la fin de l'ouvrage (v.1 A la fin tu es las). Il figure en tête du recueil “. - « je » : le poète intervient directement dans le texte, à la fin, pour raconter ce qu'il a vu La seconde personne « tu » est ambiguë dans certains passages : on a le sentiment que le poète s'adresse a lui-même. b. Le poète a choisi de raconter un matin : c'est le début de la journée, la rue s'anime. L’allusion aux « aventures policières » s’explique par son admiration pour Fantômas dont les aventures furent publiées de 1911 à 1913 et allaient même être portées au cinéma. [...] programme du bac de français 2021 On est frappé par l'apparence du poème : certains vers sont détachés, d'autres regroupés en strophes ; il n'y a pas réellement de régularité. en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine, lis les prospectus les catalogues les affiches. La religion seule est restée toute neuve la religion, J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom. (ensemble du texte Zone construit sur cet effet crescendo/decrescendo). Cette auto-interpellation ressemble à un brusque sursaut, à une soudaine prise de conscience, ce que souligne « À la fin... ». Le poète ne respecte pas les règles classiques : les vers sont hétérométriques (ce qui rend difficile la lecture du premier vers : est-ce bien un alexandrin ?). Exploitant l’effet de surprise de l’enjambement, Apollinaire, parce qu’il vit en un temps de modernisme sceptique, avoue le désir d’un retour à une naïve religiosité. Comment appelle-t-on ce type de vers ? La religion seule est restée toute neuve la religion. ” également, à la strophe 18, les saules qui pleurent et les chats qui miaulent, les choses et les bêtes comprennent et partagent la douleur de l'amant ou, du moins, lui paraissent à l'unisson de son cœur. Pour lui, la poésie ne se trouve pas que dans les poèmes, mais aussi dans les revues, publications. •    Il n’y a pas toujours de rimes, mais des assonances : « christianisme »/ « Pie X ». Vers 31 à 35 : les migrants avec familles, femmes et enfants : évocation émouvante de ces immigrants. ce qui est ancien. Neuve et propre du soleil elle était le clairon Il renvoie aussi à l'idée d'un territoire relégué au-delà des limites, des fortifications parisiennes par exemple, cad un territoire marginal, périphérique et vague, non délimité en tout cas. Certains sont très longs et se rapprochent ainsi de la prose : « Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut » v. 11, 15 syllabes. Ici, Apollinaire ne s'intéresse pas aux quartiers chics du centre de Paris, mais à la périphérique, aux quartiers industriels. I - La revendication de nouveauté : a) dans la forme : la suppression de la ponctuation, pourrait être associé à la tour Eiffel. 6. Il mène une enfance plus ou moins orpheline et voyageuse La thématique du « bâtard » est récurrente dans son œuvre (cf. Les documents et les témoignages le concernant permettent de situer sa composition après que Blaise Cendrars eut lu à Apollinaire son propre poème qu’il venait de terminer : “, ”, un poème de distiques irréguliers mais rimés, où se déroulait un long itinéraire, peuplé de souvenirs, un long courant de poésie ininterrompue, dynamique, qui épousait le mouvement de la marche du poète-Christ, poème qui faisait de lui le premier poète de l’esprit nouveau. Apollinaire, Alcools, Zone, vers 1-24. INTRODUCTION. C'est pour cela que les souvenirs tiennent une place importante dans Zone puisque Apollinaire veut aller vers … Ce poème est le premier du recueil d'Apollinaire, ” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture de Guillaume Apollinaire avec Marie Laurencin, (peintre, rencontrée par Guillaume Apollinaire en 1907). Vers 5 et 6 : « La religion seule est restée toute neuve la religion, Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation ». Le … Les rimes pauvres Seul en Europe tu n'es pas antique ô Christianisme. les poètes choisissent habituellement des mots et des lieux plus poétiques. Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce, Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et, Ici même les automobiles ont l'air d'être. dactylographes » •    Ainsi que les nouveaux supports textuels : « les prospectus les catalogues les affiches », « livraisons à Lecture analytique, « Zone », Alcools, 1913, vers 1 à 18 Introduction + éléments biographiques Guillaume Apollinaire (1880-1918) : fils naturel d’une italienne et d’un Polonais. Une cloche rageuse y aboie vers midi Apollinaire, Alcools, « Zone » vers 1-24. Apollinaire passe à l’éloge d’autres signes de la modernité. sont dominantes : « gémit »/ « midi » ! Commentaire littéraire de Zone, Alcools, Apollinaire, vers 1 à 24. Son seul mouvement est avorté (la honte te retient /D'entrer dans une église, v. 10). En effet, ce n’est pas une forme fixe et il n’y a pas de structure strophique régulière : 3 monostiches, puis un tercet, puis un huitain, puis un dizain. Déambulation dans Paris qui est interrompue par des évocations diverses. Zone (extrait des vers 115 à 155) Apollinaire Guillaume Apollinaire Poète né à Rome en 1880 et mort en 1918. animation des éléments •    correspondance entre le visuel et l’auditif : « du soleil elle était le clairon » •    multiplication des sensations auditives J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux Vers 9 et 10 : « Et toi que les fenêtres observent la honte te retient. Intéressé par tous les mouvements artistiques d'avant-garde, il deviendra l'un des précurseurs de l'art et de la poésie modernes Enfin on peut souligner que ce monument inspire aussi un peintre comme Delaunay « Zone J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom Les directeurs les ouvriers et les belles sténodactylographes J'aime la grâce de cette rue industrielle Située à Paris entre la rue Aumont-Thiéville et l'avenue des Ternes + Port-Aviation » Indications spatiales termes valorisants / mélioratifs oxymore Le poème se situe à Paris, mais pas dans le centre de la capitale : c'est une rue dans un quartier industriel. c) Industrialisation et nouvelles technologies. 1. Clique ici pour lire l’extrait de « Zone » étudié (v.1 à 24). Lecture Conclusion : Et, qui plus est, d'une rue industrielle ! Je le ferai à l’issue de la séquence. Les inscriptions des enseignes et des murailles Ici même les automobiles ont l’air d’être anciennes. Et, qui plus est, d'une rue industrielle ! Analyse “Zone” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture d’Apollinaire avec Marie Laurencin. « Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut Neuve et propre du soleil elle était le clairon Le matin par trois fois la sirène y gémit Une cloche rageuse y aboie vers midi Les plaques les avis à la façon des perroquets criaillent » Champ lexical du bruit Ce qu'il apprécie dans la rue, c'est que celle-ci est vivante, bruyante. Parmi les signataires figurent : Charles Gounod, Charles Garnier, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, François Coppée, Leconte de l’Isle, Victor Sardou, Sully Prudhomme, entre autres. Mais il avait adopté le vers libre et la suppression de la ponctuation. Les directeurs les ouvriers et les belles sténo-, Toutes les rimes ne sont pas correctes : pour trois couples de rimes, Apollinaire se contente d'un son vocalique commun et ne tient pas compte de la consonne qui suit («, « À la fin tu es las de ce monde ancien Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine », « La religion seule est restée toute neuve la religion Seul en Europe tu n'es pas antique ô Christianisme », n'es pas antique ô Christianisme L'Européen le plus moderne c'est vous Pape Pie X Et, que les fenêtres observent la honte te retient /, aime la grâce de cette rue industrielle », « Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui, tout haut Neuve et propre du soleil elle était le clairon Le matin par trois fois la sirène y, Une cloche rageuse y aboie vers midi Les plaques les avis à la façon des perroquets criaillent », « Zone J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom Les directeurs les ouvriers et les belles sténodactylographes J'aime, Située à Paris entre la rue Aumont-Thiéville et l'avenue des Ternes + Port-Aviation », « D'entrer dans une église et de t'y confesser ce matin Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom Du lundi matin au samedi soir quatre fois par jour y passent Le matin par trois fois la sirène y » gémit », la religion / Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation la honte te retient / D'entrer dans une église et de t'y confesser ce matin », Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin », « À la fin tu es las de ce monde ancien Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine », « La religion seule est restée toute neuve la religion J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom Neuve et propre du soleil elle était le clairon », « À la fin tu es las de ce monde ancien Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes La religion seule est restée toute neuve la religion Est restée simple comme les hangars de PortAviation », ” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture de Guillaume Apollinaire avec Marie Laurencin. Mais il est vrai que les premières automobiles perpétuaient les formes des voitures hippomobiles, avaient l’allure de carrosses. Il met à l'honneur Paris à l'époque de la Seconde Révolution industrielle. Flash News Health World News Zone News WATCH: Tucker calls AOC “vacuous idiot” then warns “she could win” the Presidency in 2024 by admin December 12, 2020 D'une certaine façon, la nouvelle poésie qu'il propose évoque elle aussi le matin, métaphoriquement : c'est, pour lui, le début d'une nouvelle époque (nous sommes au début du Xxème siècle). 2. modernité de la religion, image reprise plus loin dans le poème Temps verbaux et indices temporels du présent : Modernité du langage : intègre dans le poème des termes n’appartenant pas à des registres soutenus, peu usuels en poésie, prosaïques : Par l’énonciation à la seconde personne, «, est discrètement présente ds le besoin de, le poète laisse entendre son désarroi au sein d’un monde pourtant célébré. Introduction. II - Cependant des éléments en continuité avec la tradition a) les thèmes 3. Guillaume Apollinaire - 1880-1918. “Zone” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture de Guillaume Apollinaire avec Marie Laurencin (peintre, rencontrée par Guillaume Apollinaire en 1907). ! Les nombreuses notations autobiographiques dans la suite du texte donnent une tonalité intime à cette déambulation du poète dans les rues de Paris. 8. vers 1 à 24. Guillaume Apollinaire (1880-1918) est initialement marqué par le symbolisme. C'est ainsi que se dessine dans ce poème une géographie tout à fait originale, mêlant une multitude d'espaces réels, allant de villes en villes, européennes et pricipalement françaises, Paris y tenant un rôle majeur, notamment ds ce début : tour Eiffel, v.1; Port-Aviation, v.4; Située à Paris entre la rue Aumont-Thieville et l'avenue des Ternes, v.25. Apollinaire respecte une certaine tradition poétique : il choisit de faire alterner les rimes selon le schéma le plus simple : les rimes plates. ! Apollinaire compose Zone après avoir lu Les Pâques à New York de Blaise Cendrars. L’analyse doit donc se faire pas au pas au long du texte. “Zone” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture de Guillaume Apollinaire avec Marie Laurencin. Qui dit poème liminaire dit poème phare. Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine. Le poe?te pre?fe?re ce qui est moderne, par opposition a? Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation, Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaineIci même les automobiles ont l'air d'être anciennes Vers 4 : « Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes ». Il figure en tête du recueil Alcools, mais il fut en fait le dernier en date des poèmes du recueil. En quoi le premier vers est-il représentatif du poème ? Ils correspondent à deux moments, deux idées : 2°) le passage évoquant sa honte d'entrer dans une église : l'enjambement est associé au verbe de mouvement « entrer » et mime, d'une certaine façon cette action. Cependant, sur les épreuves du recueil, Apollinaire adopta le titre “Zone”, comme il décida de supprimer toute ponctuation. Qu'est-ce qui est novateur ds ce poème ? ? Le premier vers ancre d'emblée le poème dans la modernité. Apollinaire a décidé de supprimer toute ponctuation. Donc impression de liberté et de modernité formelle. Paradoxe des premiers mots en début de poème. La modernité de la ville tient aussi à son activité industrielle et tertaire, le mouvement incessant d'une vie frénétique, souligné par les énumérations de professions diverses qui sonnent de manière presque exotique (v. 17. Le poète ne choisit pas de répéter le même type de strophe : il présente des monostiches, un tercet, etc. Est restée simple comme les hangars de Port-AviationSeul en Europe tu n'es pas antique ô Christianisme Plus tard, dans le poème, apparaît aussi le « je » Poème liminaire du recueil, il annonce certains de ses thèmes et place le recueil sous le signe de la modernité et d’une esthétique nouvelle, ce qui apparaît dès les 24 premiers vers. Enfin, le vers 2 est également à observer. D'en/trer /dans /u/ne é/gli/se et /de /t'y /con/fes/ser /ce/ ma/tin (14 syllabes). Apollinaire est sensible à la situation des immigrants. Zone est l'histoire d'une déambulation poétique d'un matin (début du poème) vers un autre matin (fin du poème), dans un Paris entrecoupé d'évocations géographiques diverses. Située à Paris entre la rue Aumont-Thiéville et l'avenue des Ternes. Dans “La chanson du mal-aimé” également, à la strophe 18, les saules qui pleurent et les chats qui miaulent, les choses et les bêtes comprennent et partagent la douleur de l'amant ou, du moins, lui paraissent à l'unisson de son cœur. « À la fin tu es las de ce monde ancien Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes La religion seule est restée toute neuve la religion Est restée simple comme les hangars de PortAviation » Strophes : monostiche tercet + huitain dizain Le poète ne choisit pas de répéter le même type de strophe : il présente des monostiches, un tercet, etc. tu n'es pas antique ô Christianisme L'Européen le plus moderne c'est vous Pape Pie X Et toi que les fenêtres observent la honte te retient / Tu lis les prospectus les catalogues les affiches J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom J'aime la grâce de cette rue industrielle » Pronoms personnels Le poète utilise différents pronoms personnels : « tu » pour s'adresser au lecteur, à la tour Eiffel et au christianisme : le tutoiement montre qu'il se sent proche d'eux. Une revendication de nouveauté, une tradition lyrique, une transfiguration poétique du quotidien- "Alcools" / parcours : Modernité poétique ? Ce sont des vers libres (pas de mètres réguliers), les lois de la versification ne sont pas respectées. ... 24 juillet 2019 à 15:15. Le ton est donné dès le 1er vers où Apollinaire dit son impatience, son agacement (A la fin) et un certain désespoir beaucoup plus fort et plus sombre (tu es las). Apollinaire célèbre non pas les élégants quartiers historiques de Paris mais des quartiers industriels récents. b) le refus de la tradition Désormais, la poésie n’est plus sélective, ni dans son vocabulaire, ni dans ses thèmes ; elle n’est plus seulement dans les livres mais éclate au regard, a ce caractère visuel (qui avait déjà été célébré par Cendrars et ouvrira chez Apollinaire la voie aux «c, à quoi procéda André Breton dès le premier “. - reprise de la question et annonce du plan : Nous verrons donc comment le poème allie nouveauté créatrice et tradition pour transfigurer la réalité quotidienne en nous intéressant tout d’abord à la revendication de nouveauté qui parcourt le poème, puis aux éléments qui sont cependant en continuité avec la tradition. Méthode : analyser un texte théâtral, le vocabulaire du théâtre. La répartition des vers se fait avec une grande liberté, le début présentant des séquences d’une certaine longueur tandis qu’ensuite elle deviennent plus brèves, de nombreux vers étant même isolés. More Guillaume Apollinaire > sign up for poem-a-day Receive a new poem in your inbox daily. Donc, c'est un vers ancien, qui appartient au passé. Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes. 5. •    Les vers sont des vers libres de longueur variée. Pourquoi le poète préfère-t-il la banlieue aux quartiers chics ? - En 1913 paraît Alcools, recueil de poèmes écrit sur une dizaine d’années, il surprend par l’absence de ponctuation, l’originalité des images, la diversité des formes. Portraits des grands hommes et mille titres divers, J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom : lecture analytique n° 17 : Victor Hugo, Le Dernier jour d'un condamné, Indignez-vous ! Le reproche fait au monde actuel par le poète qui le considère comme. Le poète doit se jeter dans le brasier pour renaitre comme poète à la fois autre et lui-même. III Le poète préfère une poésie moderne sans règles. Un troupeau bêlant ne parle guère à l'esprit et semble plutôt incongru, mais, en lui accordant plus d’attention, on s'aperçoit qu'il ne s'agit pas d'un troupeau formé par les ponts (?) Montrez en quoi Apollinaire se sent proche de son lecteur. b. Le reproche fait au monde actuel par le poète qui le considère comme «ancien» est exagéré par la référence à «l’antiquité» :s’agit-il du seul rejet des références culturelles traditionnelles? Ces vers riment à peine : ils sont assonancés. -Ds quelle mesure ce début de Zone peut-il être considéré comme un manifeste poétique ? Et, dans “, (1913), Blaise Cendrars allait complètement libérer le vers et quasiment supprimer la ponctuation. Que vient faire ici la religion? ans autre rapport avec le précédent qu’un écho qui n’est qu’une assonance, il montre un mètre plus long et ne manque pas d’étonner par l’image insolite de la tour Eiffel, bergère entourée du «, ». Il provoque avec les trois premiers vers : habituellement, les vers sont présentés en strophes. Pourquoi le poète trouve-t-il le monde vieux ? 3. a.Combien de syllabes comptes-tu dans les vers suivants : "Le matin par trois fois la sirène y gémit". •    attention portée aux sonorités : assonances « Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin », allitérations « des perroquets criaillent » Ce contexte urbain est évoqué de manière positive (jolie rue, v.15; neuve et propre, v.16), qui appartient à une zone presque périphérique à proprement parler (v.24 l'avenue des Ternes se trouve à l'extrême ouest de Paris, presque en banlieue; de mm que les hangars de Port-Aviation). : l’indignation aujourd’hui, Indignez-vous ! •    qualification inattendue    « grâce de cette rue industrielle », proche de l’oxymore ! Apollinaire transfigure ces supports du langage quotidien en supports d’un nouveau langage poétique : termes qui appartiennent aux registres littéraires : chantent, poésie, prose, « aventures policières » (qui rime avec divers qui rappelle l’origine de ces aventures qui est le fait divers) (NB : rime irrégulière masc/fem), portrait ; célébration de la variété de cette littérature nouvelle par redondance « mille titres divers » « plein de »  + pluriels. Quels choix poétiques Apollinaire revendique-t-il dans ce poème ? Mais il avait adopté le vers libre et la suppression de la ponctuation. L'Européen le plus moderne c'est vous Pape Pie X+ Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut On peut s’étonner de que le chantre de la modernité critique ce qui est censé en être pourtant le signe par excellence, l’automobile (avec l'avion, voir ci-dessous). D'entrer dans une église et de t'y confesser ce matin ». : lecture analytique n° 17 : Victor Hugo, Le Dernier jour d’un condamné, Indignez-vous ! Dans le texte, il oppose l'ancien et le moderne. « La religion seule est restée toute neuve la religion Seul en Europe tu n'es pas antique ô Christianisme » Champ lexical de la religion Contre toute attente, la religion est considérée comme moderne.

Jeu De Winx Info, Musique 70 80 90, Hotel Le Concorde Morzine, Conforama Herblay Téléphone Gratuit, Escape Game Maison Gratuit Pdf, Lise Bourbeau Les 5 Blessures Pdf, Le Vieil Noirmoutier, Coupe Des Clubs Champions Européens 1990 1991,

Cette entrée a été publiée dans Actualités. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.